alert icon
Ce site n'est pas compatible avec Internet Explorer 8. Effectuez une mise à jour d'Internet Explorer ou utilisez un navigateur plus récent.
Masquer le message hide icon

David H. Peace

David H. Peace, Vice-Président, Ingénierie

David H. Peace

Vice-Président, Ingénierie

Download a Short Bio

Au milieu des années 1970, alors que l'idée des énergies alternatives commençait juste à faire son chemin, mon frère et moi passions souvent des heures à la quincaillerie de Portville, une ville d'environ 2500 habitants située dans l'État de New York. Nous étions bien décidés à acheter du matériel pour fabriquer quelque chose. Le propriétaire du magasin souriait en nous voyant arriver, sachant pertinemment que nous n'avions pas beaucoup d'argent dans nos poches. Mais lorsque nous trouvions les bonnes pièces, nous construisions des panneaux solaires improvisés juste pour nous amuser et parce que nous avions l'impression de nous aventurer dans le futur.

Au lycée, j'ai continué à fabriquer des panneaux solaires, et j'ai remporté plusieurs concours organisés localement ou niveau de l'État. Finalement, en dernière année, j'ai remporté la troisième place au concours d'ingénierie du Salon International des Sciences et Techniques (ISEF). Mes amis aussi avaient du sens pratique : nous devions constamment entretenir notre vieilles voitures et nos vieilles motos.

À l'Université Gannon, j'étais attiré par les laboratoires d'ingénierie mais, avec le temps, je me suis mis à beaucoup apprécier la partie de ma formation portant sur les arts libéraux. J'ai commencé à travailler à l'atelier, où on m'a affecté à des tâches faciles telles que la réparation des tondeuses et autres équipements utilisés sur le campus. Lorsque l'un des gros tracteurs est tombé en panne, j'ai entièrement démonté le moteur, puis j'ai commandé des pièces neuves et je l'ai réparé. À partir de là, j'ai travaillé avec le mécanicien du campus tout en suivant des cours sur les transferts de chaleur et la thermodynamique — ainsi que des cours de philosophie et de théologie.

Je pense que l'on peut dire que j'ai toujours été intéressé par l'innovation. Mark Twain a dit : « À chaque fois que vous vous retrouvez du côté de la majorité, il est temps de faire une pause et de réfléchir. » J'aime aller vers la nouveauté et la création, même quand la plupart des gens se satisfont de ce qui existe déjà. Je n'envisage pas la technologie comme une recherche de la nouveauté à tout prix, mais comme un moyen permettant de résoudre un problème dans sa globalité.

Au cours du processus de recrutement, j'ai été séduit, en tant qu'ingénieur, par Swagelok et ses raccords étanches pour tubes, symboles de la marque. Mais ce sont les gens eux-mêmes qui ont été l'élément décisif. Je voulais vraiment faire partie de cette équipe fantastique. Je suis entré dans l'entreprise comme ingénieur de fabrication en 1986, après l'obtention de mon diplôme. Pendant les six premiers mois, j'ai travaillé à l'atelier, à l'usinage de vannes et de raccords divers. Mais j'ai également participé au développement de nouveaux procédés pour la fabrication haute pureté. Il s'agissait d'une activité en pleine croissance pour Swagelok. L'industrie des semi-conducteurs en était à ses débuts et les matériaux, comme les finitions, changeaient constamment.

J'ai gravi les échelons dans la fabrication haute pureté jusqu'à devenir, 16 ans plus tard, Directeur de la société Swagelok Semiconductor Services. Usiner des vannes avec une superfinition était passionnant, mais il était tout aussi intéressant de découvrir les besoins des clients afin de mettre au point des produits et des services que Swagelok n'avait encore jamais proposés. Mon expérience à l'atelier s'est avérée très précieuse, car elle a m'a appris à réunir le matériel adéquat, les bons matériaux, les méthodes appropriées, et les personnes les mieux qualifiées pour créer de nouvelles solutions.

Le fait de se concentrer sur le besoin réel d'un client fait toute la différence. Ainsi, en 2004, j'ai intégré le groupe marketing de Swagelok en tant que Directeur des produits et du développement des marchés. Nous concentrions notre travail sur les marchés émergents, tels que les énergies alternatives ou l'énergie nucléaire. Ensemble, nous avons contribué au lancement des Solutions Sur Mesure Swagelok®, un nouveau moyen pour Swagelok de satisfaire ses clients avec des assemblages sur mesure plutôt qu'avec de simples composants.

Aujourd'hui, en tant que vice-président en charge de l'ingénierie, je suis responsable de tout ce qui a trait au développement technologique, à la physique des matériaux, et au développement de nouveaux produits. Ma fonction principale consiste désormais à mettre en valeur l'équipe, l'environnement et les ressources, de manière à favoriser la créativité et l'innovation. Nous déployons nombre de ces idées dans les différentes régions du monde, à travers nos centres technologiques. J'apprécie toujours les grands défis techniques, et j'aime voir les résultats produits par les outils de conception numériques, mais uniquement dans la mesure où ils permettent de résoudre des problèmes et de satisfaire nos clients.

En dehors de mon travail, j'aime donner de mon temps à la collectivité. Je participe notamment au conseil d'administration du Great Lakes Science Center, une institution extraordinaire au service des enfants, de la science et de la communauté du Grand Cleveland.

Informations supplémentaires

En quête de réponses

Au Swagelok, nos ingénieurs sont très motivés par la résolution des problèmes, de manière consciencieuse, afin d'assurer la qualité et de veiller à ce que nos produits fonctionnent comme prévu.